lesexperts

  • Luc ABALO
  • William ACCAMBRAY
  • Benjamin AFGOUR
  • Igor ANIC
  • Xavier BARACHET
  • Arnaud BINGO
  • Nicolas CLAIRE
  • Théo DEROT
  • Adrien DIPANDA
  • Cyril DUMOULIN
  • Ludovic FABREGAS
  • Vincent GÉRARD
  • Mathieu GRÉBILLE
  • Michaël GUIGOU
  • Samuel HONRUBIA
  • Guillaume JOLI
  • Nikola KARABATIC
  • Luka KARABATIC
  • Benoît KOUNKOUD
  • Yannis LENNE
  • Kentin MAHÉ
  • Dika MEM
  • Julien  MEYER
  • Timothey N'GUESSAN
  • Daniel NARCISSE
  • Olivier NYOKAS
  • Kévynn NYOKAS
  • Thierry OMEYER
  • Westley PARDIN
  • Valentin PORTE
  • Nedim REMILI
  • Melvyn RICHARDSON
  • Cédric SORHAINDO

Programme



#Euro 2018 - Une victoire précieuse et des adieux sublimes

Trois jours après sa défaite à Oslo, l’équipe de France s’est imposée face à la Norvège, par 28 à 24 (13-10). Lors du 3e tour en juin prochain, les Bleus devront tout de même valider leur billet pour l’Euro 2018. L’immense carrière de Daniel Narcisse (311 sélections et 943 buts) et du capitaine Thierry Omeyer (358 sélections et 4 buts) s’est refermée sur cette victoire de l’équipe de France à Clermont-Ferrand. Avec 8 buts, le Réunionnais est le meilleur buteur du match et Thierry Omeyer a stoppé 20 ballons. Ils ont achevé leurs carrières sur cet ultime succès et portés en triomphe par leurs coéquipiers.

L'AVANT MATCH : Pour une sortie monumentale. Ce 4e match des qualifications à l'Euro 2018 n'est pas seulement un rendez-vous de plus pour rallier la Croatie en janvier prochain. Outre le nouveau duel prometteur face à la Norvège et la nécessité de prendre des points, ce match à Clermont-Ferrand verra deux immenses handballeurs quitter l'équipe de France qu'ils ont tant servie. Le capitaine Thierry Omeyer et Daniel Narcisse, tous deux impeccables mercredi dernier à Oslo, vont tirer leur révérence après des carrières parallèles tout à fait exceptionnelles. Permettons-nous ici de remercier, de serrer, d'embrasser, de confier toute notre affection et notre respect aux Handballeurs et aux Hommes exemplaires qu'ils n'ont cessé et ne cesseront d'être. Dans un tel match, l'émotion n'aura guère sa place alors souhaitons simplement que leur sortie de la Maison bleue des Sports de Clermont-Ferrand soit monumentale.
Une IRM passée vendredi matin à Clermont-Ferrand par Vincent Gérard, a confirmé sa blessure au genou générée antérieurement au stage des Bleus. Cyril Dumoulin a rejoint le groupe le soir même. Comme Mercredi à Oslo, Melvyn Richardson et Julien Meyer suivront le match depuis les tribunes.

LE COMPTE-RENDU :
Le gardien et capitaine de l'équipe de France, Thierry Omeyer, ainsi que Daniel Narcisse débutent pour la dernière fois un match sous le maillot tricolore. Luc Abalo, Adrien Dipanda, Cédric Sorhaindo, Nikola Karabatic et Kentin Mahé sont alignés sur ce 4e match de qualification.

La Norvège démarre fort
Kent Tonnesen ouvre la marque après que Luc Abalo ait buté sur Torbjoern Bergerud. Et qui va égaliser ? Daniel Narcisse qui inscrit son 936e but pour l'équipe de France ! Sander Sagosen marque sur jet de 7m. Les Bleus égalisent encore par Nikola Karabatic sur contre-attaque après une interception de Luc Abalo (2-2, 5e). Ce dernier est ensuite le premier joueur exclu de la partie. Ludovic Fabregas rentre sur les phases défensives à la place de Daniel Narcisse. De l'autre côté, les Bleus ont des difficultés à perforer la défense norvégienne : les Scandinaves en profitent pour contrer les Français deux fois par Kristian Bjornsen (2-4, 6e). Kent Tonnesen est exclu 2 minutes : Kentin Mahé marque sur jet de 7m. Adrien Dipanda réplique à Christian O'Sullivan. Comme à Oslo mercredi soir, ce sont les Norvégiens qui mènent face aux Champions du monde en début de match. Après le premier but de Cédric Sorhaindo qui égalise, Magnius Joendal, parfaitement servi par Sander Sagosen, redonne l'avantage à sa formation (5-6, 12e). Après un quart d'heure de jeu, les buts consécutifs d'Adrien Dipanda et de Kentin Mahé donnent enfin l'avantage aux Bleus (7-6, 15e). Thierry Omeyer a réalisé 4 arrêts depuis le début de la partie.

Les Bleus font le break
Le remake de la finale du Mondial 2017 est plein d'intensité dans une Maison des Sports qui vibre à chacun des mouvements de ses favoris. Thierry Omeyer, déjà 6 arrêts, n'entend pas perdre son ultime match en sélection. Les buts de Daniel Narcisse, de Ludovic Fabregas et de Luc Abalo offrent le premier break significatif de la partie : les Bleus mènent 10-7 après exactement 20 minutes. Le moment choisi par Christian Berge pour poser le premier temps-mort de la partie. Le capitaine norvégien, l'inusable Bjarte Myrhol, inscrit son premier but de la partie mais Adrien Dipanda redonne aussitôt un avantage de +3 (11-8). Thierry Omeyer savoure les "Titi - Titi" qui descendent des tribunes : il vient de stopper le jet de 7m de Sander Sagosen. Olivier Nyokas signe son entrée par un joli but, dans son style si caractéristique depuis le flanc gauche. Avec un avantage de +4 les Bleus tirent les bénéfices d'une défense qui a très nettement "resserré les boulons". Kentin Mahé a été exclu pour 2 minutes et les Bleus évoluent sans gardien. Magnus Joendal et Christian O'Sullivan ont marqué tout à tour pour réduire l'écart : du coup Didier Dinart et Guillaume Gille rassemblent leurs joueurs pour bien aborder le money-time du premier acte. Nedim Remili effectue son entrée pour envoyer...  un jet de 7m, à côté. Christian O'Sullivan a été exclu 2 minutes pour une faute sur Ludovic Fabregas. Avec un 2 sur 5, Sander Sagosen n'a pas le même rayonnement que dans le Spektrum, trois jours plus tôt. Daniel Narcisse a inscrit son 3e but de la soirée et Thierry Omeyer soigne sa sortie avec un 11e arrêt. L'équipe de France regagne le vestiaire avec un pécule de trois buts d'avance (13-10) puisque Thierry a stoppé un 12e tir, celui de Kent Tonnesen.

Les Bleus ont de la reprise
Thierry Omeyer repart comme il avait terminé la première période : avec de la rage et du talent, il stoppe un 13e ballon. Cédric Sorhaindo, Kentin Mahé (sur jet de 7m) puis Valentin Porte donnent de l'ampleur au score : 16-10 après 35 minutes ! Michaël Guigou, blessé, assiste au match de ses coéquipiers : il apprécie sans doute la performance de Kentin Mahé, à 4/5, qui marque le 17e but tricolore. Sander Sagosen a marqué deux fois : 17-12 pour l'équipe de France (37'). Pour une faute grossière sur Timothey N'Guessan, Bjarte Myrhol est exclu 2 minutes. Kentin Mahé s'envole de l'aile gauche pour marquer encore (18-12, 38e). Daniel Narcisse soigne aussi ses statistiques avec un 4e but de la soirée : il totalise désormais 939 buts. Valentin Porte écope d'une exclusion de 2 minutes. À la 42e minute, le public clermontois savoure le 16e arrêt du n°16 de l'équipe de France, un certain Titi de Cernay en Alsace... Goeran Johannessen réplique à Timothey N'Guessan et l'équipe de France conserve de la marge : 20-14 après 45 minutes. Sûrement vexés de leur défaite l'autre soir à Oslo, les champions du monde rectifient le tir avec une prestation probante.

La Norvège reléguée derrière
Après le temps-mort pris par les coaches tricolores, Thierry Omeyer réalise une 18e parade, rien de moins. Luc Abalo marque pour porter le score à 21-15 (47e). Magnus Joendal ramène son équipe à -5 (21-16). Il faut livrer un dernier effort pour s'adjuger la victoire : Nikola Karabatic sautille sur la touche et admire le 940e but du plus bondissant des Réunionnais, Daniel Narcisse. Le tir à la hanche de Goeran Johannessen amène la Norvège à -4 (22-18, 51e). Après e jet de 7m réussi par Sander Sagosen, Nikola Karabatic plante le 23e but de l'équipe de France. Ludovic Fabregas est sanctionné d'une exclusion : Cyril Dumoulin entre face à Sagosen pour un 4e jet de 7m. Le gardien du H réalise l'arrêt : il est félicité par son capitaine et tout le banc tricolore. Adrien Dipanda marque une 4e fois (67%) puis Nikola Karabatic doit patienter sur le banc 2 minutes. Kristian Bjornsen marque depuis l'aile gauche : il reste 5 minutes à jouer et l'avantage est aux champions du monde : 25-20 avec le 941e but de Daniel Narcisse. Harald Reinkind et Espen Lie Hansen maintiennent l'espoir mais Air France frappe victorieusement une 7e fois : Narcisse est le meilleur buteur du match. Le public clermontois déguste ce premier match en France depuis le 6e titre mondial. La lucarne trouvée par Nikola Karabatic (3/5) scelle la victoire tricolore. Harald Reinkind a beau réduire la marque (27-24), les Français vont s'imposer avec maîtrise : le 8e but de Narcisse est tout un symbole (28-24). Il avait ouvert le score de la partie, il le boucle. Daniel Narcisse et son compère Thierry Omeyer se sont occupés d'à peu près tout ce soir !
Les Bleus bouclent ce 2e tour des qualifications avec une défaite et une victoire mais consolident leur la première place du groupe 7. Ils sont en ballotage favorable pour accéder à l'Euro 2018 en Croatie.

DÉCLARATIONS :
Didier Dinart : Tous les joueurs cadres ont droit à une sortie exemplaire. Cette victoire ce soir à Clermont-Ferrand, c'est la plus belle des sorties qu'on pouvait offrir à Daniel et à Thierry : une victoire, un clapping, cela leur restera plus longtemps qu'un paquet cadeau. Tant que je serai là, les anciens ne partiront pas entre deux portes. On m'a souvent reproché ma proximité avec les joueurs mais pour être un bon manager il faut d'abord avoir été un bon partenaire. J'ai partagé beaucoup de choses avec ces deux garçons qui m'ont gâté et c'est grâce à eux que j'ai étoffé mon palmarès.

Guillaume Gille : Il y a plusieurs lectures de ce match. D'abord d'un point de vue comptable pour la qualification à l'Euro, et la sortie de deux frères d'armes, deux incroyables monuments de notre sport. Ce soir encore, Thierry et Daniel ont éclaboussé et éclairé leur dernier match. On ne pouvait pas rêver de plus belle sortie pour eux.

Daniel Narcisse : J'ai vécu ce rendez-vous comme un match de qualification. J'ai géré cette semaine normalement et je suis resté concentré sur ces deux matches face à la Norvège. Ce n'est pas hyper important de finir meilleur buteur ce soir, à la différence de Titi, je n'ai jamais beaucoup regardé les stats (rires). Mais c'est normal car c'est un gardien ! Le plus important était de gagner ce match face à une équipe forte dans tous les secteurs. J'ai essayé d'être plus agressif dans le jeu d'attaque.

Thierry Omeyer : Ce soir nous étions déterminés et nous avions à coeur de ne pas laisser jouer cette équipe norvégienne. Nous avons fait le match qu'il fallait pour les battre, dans une ambiance exceptionnelle. C'était encore magique ce soir. Il ne faut pas croire que ces matches de qualification sont faciles, tout le monde veut battre l'équipe de France. Nous avons fait un pas vers la qualification et il faudra prendre deux points supplémentaires en juin. Ce soir j'ai pris beaucoup de plaisir. Forcément c'était particulier mais je suis surtout fier de la performance de toute l'équipe.

Valentin Porte : On ne pouvait pas rêver mieux ce soir. Une belle salle, un beau public et une belle victoire, contre une belle équipe. C'est une soirée parfaite et une sortie idéale pour deux champions. On perd deux grands hommes et deux sportifs. Avec le départ de Thierry, on perd aussi un joueur de cartes et ça ne sera pas facile de le remplacer (rires).

Nikola Karabatic : Le plus important ce soir c'était de gagner et de rendre la fête belle pour Titi et Daniel. Tout autre résultat qu'une victoire aurait été triste pour ces deux immenses joueurs. Nous voulions leur offrir mais ce soir, avec le match qu'il ont réalisé, ils se sont eux-mêmes offerts cette grande sortie. Ce sont deux des plus grands sportifs français et du Handball Mondial. Titi a marqué son sport et le sport en général, il faudra se lever tôt pour l'égaler. Pour Daniel, c'est pareil sur le terrain. Si l'équipe de France en est là aujourd'hui, c'est grâce à eux. Nous sommes tous fiers d'avoir partagé un bout de chemin avec eux.

STATISTIQUES :
Maison des Sports à Clermont-Ferrand : France - Norvège : 28-24 (13-10) - 4800 spectateurs - Arbitres : Oscar Raluy Lopez et Angel Sabroso Ramirez

France - Gardiens de but :
Dumoulin (1 arrêt sur pen) et Omeyer (60', 20 arrêts dt 1/6 sur pen - cap)
- Joueurs de champ : Rémili (0/1) - O. Nyokas (1/1) - Narcisse (8/14) - Dumoulin - N. Karabatic (3/5) - Mahé (5/6) - Grebille - Omeyer - N'Guessan (1/5) - Accambray - Abalo (2/4)- Sorhaindo (2/2) - L. Karabatic - Fabregas (1/2) - Dipanda (4/6) - Porte (1/1) - Exclusions temporaires : N. Karabatic (2) - Mahé - Abalo - Fabregas - Entraîneur : Didier Dinart

Norvège - Gardiens de but : Christiensen (20', 5 arrêts) - Bergerud (40', 12 arrêts dt 1/4 pen) - Joueurs de champ : Sagosen (6/14) - Hyrrekud - Myrhol (1/2) - Tonnesen (1/4) - Christiensen - Joendal (5/6) - Jakobsen - Bjornsen (3/4) - Lindboe - Gullerud (0/4) - O'Sullivan (2/4) - Tangen (0/3) - Johannessen (3/3) - Reinkind (2/3) - Bergerud - Hansen (1/2) - Exclusions temporaires :  Myrhol (2) - Tonnessen - O'Sullivan  - Entraîneur : Christian Berge

PROGRAMME ET RÉSULTATS
Groupe 7 : France - Norvège - Lituanie et Belgique - tous les groupes

1e phase de qualification :
02 novembre : à Bodo - Norvège - Belgique : 35-26 (20-14)
03 novembre : à Pau -
France - Lituanie : 37-20 (21-7)
06 novembre : à Liège - Belgique - France : 37-38 (19-17) // À Vilnius - Lituanie - Norvège : 32-29 (15-16)

2e phase :
03 mai :
à Oslo - Norvège - France : 35-30 (12-11) // à Louvain : Belgique - Lituanie : 29-33 (18-15)
06 mai : à Clermont-Ferrand - France - Norvège : 28-24 (13-10)
07 mai : à Vilnius - Lituanie - Belgique : 33-28 (18-11)

3e phase :
14 juin : à Klaipeda à 19h00 : Lituanie - France et à Louvain à 20h30 : Belgique - Norvège
17 juin : à Montbéliard à 19h45 : France - Belgique et à Oslo à 19h30 : Norvège - Lituanie

CLASSEMENT :
1/ France 6 pts (4m, +17) 2/ Lituanie 6 pts (4m, -5) 3/ Norvège 4 pts (4m, +7) 4/ Belgique 0 pt (3m, -19) // 2 qualifiés par groupe pour l'Euro 2018

LES DIX-HUIT JOUEURS : Gardiens : Vincent GÉRARD (Montpellier HB) - Julien MEYER (Chambéry Savoie HB) - (Thierry OMEYER (Paris SG HB) - Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) / Ailier gauche - Demi-centre : Kentin MAHÉ (SG Flensburg-Handewitt) / Arrières gauches : William ACCAMBRAY (Paris SG HB) - Mathieu GREBILLE (Montpellier HB) - Olivier NYOKAS (HBC Nantes) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone) / Demi-centres : Nikola KARABATIC (Paris SG HB) - Daniel NARCISSE (Paris SG HB) / Pivots : Ludovic FABREGAS (Montpellier HB) - Luka KARABATIC (Paris SG HB) - Cédric SORHAINDO (FC Barcelone) / Arrières droits : Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) - Melvyn RICHARDSON (Chambéry Savoie HB) / Arrière droit - Ailier droit : Valentin PORTE (Montpellier HB) / Ailier droit : Luc ABALO (Paris SG HB)

LE STAFF : Entraîneur : Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Patrick KERSTEN - Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Chef de délégation : Jacky BETTENFELD / Attachée de presse : Pauline LAMBERTINI / Assistante : Emmanuelle MOUSSET