lesexperts

  • Luc ABALO
  • William ACCAMBRAY
  • Benjamin AFGOUR
  • Igor ANIC
  • Xavier BARACHET
  • Arnaud BINGO
  • Nicolas CLAIRE
  • Théo DEROT
  • Adrien DIPANDA
  • Cyril DUMOULIN
  • Ludovic FABREGAS
  • Vincent GÉRARD
  • Mathieu GRÉBILLE
  • Michaël GUIGOU
  • Samuel HONRUBIA
  • Nikola KARABATIC
  • Luka KARABATIC
  • Benoît KOUNKOUD
  • Yannis LENNE
  • Kentin MAHÉ
  • Dika MEM
  • Julien  MEYER
  • Timothey N'GUESSAN
  • Daniel NARCISSE
  • Olivier NYOKAS
  • Thierry OMEYER
  • Westley PARDIN
  • Valentin PORTE
  • Nedim REMILI
  • Melvyn RICHARDSON
  • Cédric SORHAINDO

Programme



#Euro 2018 - La France qualifiée à l'Euro 2018

En s’imposant face à la Lituanie par 26 à 25 (12-12), l’équipe de France a décroché sa qualification pour l’Euro 2018 en Croatie. Ce soir à Klaipeda les Bleus ont souffert mais ont fini par s’imposer. La Lituanie et la Norvège se disputeront le 2e billet samedi à Oslo pendant que la France affrontera la Belgique à Montbéliard : à suivre en direct à 19h45 sur beIN SPORTS.

L'AVANT MATCH : Faut-il lorgner sur le score du match aller à Pau (37-20) pour poser les enjeux de ce 5e round des qualifications ? Sûrement pas puisque les Lituaniens n'avaient pas fait alors étalage de toutes leurs forces face à l'ogre tricolore. Aussi afin de se préserver pour bien recevoir la Norvège quatre jours plus tard : la victoire face aux futurs vice-champions du monde offrent ainsi 2 finales à la Lituanie. La première face à la France dans cette coquette Svyturio Arena de Klaipeda et ses 5075 sièges. La seconde samedi à Oslo après que les Françaises et les Norvégiennes aient chauffé le public du Spektrum. Même privée de quelques atouts majeurs, l'équipe de France n'entend pas patienter jusqu'à samedi pour cocher l'Euro 2018 sur son agenda.
Yanis Lenne, Melvyn Richardson, Arnaud Bingo et Xavier Barachet n'ont pas été retenus pour ce premier match de la semaine. Julien Meyer étrennera, au côté de Cyril Dumoulin, sa première cape dans une formation où figure Samuel Honrubia venu apporter son expérience et naturellement son efficacité sur l'aile gauche. De ce résultat face à la Lituanie dépendra l'escouade qui sera alignée samedi dans le Doubs pour l'ultime match de la saison.

COMPTE-RENDU : Cyril Dumoulin, Luc Abalo, Adrien Dipanda, Cédric Sorhaindo (+ Kentin Mahé), Ludovic Fabregas, Timothey N'Guessan et Olivier Nyokas sont alignés pour débuter la partie. À noter que l'autre gardien des Tricolores est Julien Meyer, seulement 20 ans, qui étrenne sa première sélection.

Retard à l'allumage
Le coup d'envoi est donné par les Lituaniens qui ouvrent le score par leur ailier droit, Valdas Drabavicius. L'égalisation est aussitôt obtenue par Adrien Dipanda. Le premier arrêt de Cyril Dumoulin sur Aidenas Malasinskas permet aux champions du monde de se porter à l'attaque mais Luc Abalo manque la cible. Timothey N'Guessan voit son tir fuir la cage de Giedreuis Morkunas. La faute sur Ludovic Fabregas est sanctionnée d'un jet de 7m marqué par le demi-centre Kentin Mahé (2-1, 7e). Après le 2e échec de Timothey N'Guessan, la Lituanie égalise par l'intermédiaire de Skirmantas Pleta. Devant 2000 personnes environ, les champions du monde en titre démarrent doucement : Ludovic Fabregas est aussi mis en échec par le portier lituanien. Cyril Dumoulin réalise un très bon début de partie avec cette fois un jet de 7m arrêté (4e arrêt). Skirmantas Pleta redonne l'avantage à son équipe au terme d'une contre-attaque (3-2, 10e). Le Montpelliérain Jonas Truchanovicius offre un +2 à son équipe (4-2, 11e) et désormais +3 avec le premier but de Gerdas Barbarskas. Logiquement Didier Dinart appelle sa troupe pour le 1e temps-mort de la partie (12e). Dika Mem est lancé et participe à l'enclenchement conclu par Olivier Nyokas depuis le flanc droit de la zone lituanienne (3-5, 13e). Dika Mem marque dès son premier tir : les Bleus reviennent à -1 (4-5, 14e). Valentin Porte est aussi entré en jeu. Entrée tonitruante de Dika Mem (9e sélection) qui égalise à 9m. Les deux équipes sont à égalité après 15 minutes : 5-5. William Accambray est aussi lancé dans ce 5e match des qualifications.

Dika Mem pas peur
Valdas Drabavicius est à la conclusion de 2 contre-attaques : la Lituanie reprend 2 buts d'avance. Les pertes de balles tricolores sont aussitôt sanctionnées, cette fois par Jonas Truchanovicius : 5-8. La 4e perte de balle consécutive est sans conséquence : aux Bleus cette fois de profiter d'une erreur adverse pour marquer par Valentin Porte qui réussit son un-contre un : (6-8, 20e). Cette fois, c'est Arturas Juskenas qui appelle ses joueurs pour le 2e temps-mort de la soirée. Rappelons que l'équipe de France peut assurer dès ce soir sa qualification pour l'Euro mais cela passe bien entendu par un 4e succès dans cette poule 7. L'apport de Dika Mem est très précieux : il réplique cette fois à Gerdas Barbarskas (7-9, 22e). Aidenas Malasinskas signe le 10e but de sa formation avant un doublé de Valentin Porte (3/3). À 5 minutes de la mi-temps, l'équipe de France est menée d'un but (9-10). En position d'ailier, Kentin Mahé égalise mais le pivot Gintaras Cibulskis résiste à la défense française pour marquer de 6m : 10-11. Nicolas Claire signe son entrée par une jolie passe en direction de Cédric Sorhaindo qui égalise. Laurynas Palevicius et Adrien Dipanda marquent tout à tour : les deux équipes sont dos-à-dos (12-12). Nouvelle perte de balle tricolore : les Lituaniens se ruent sur le but de Cyril Dumoulin mais la défense française tient le score jusqu'à la mi-temps.

Dumoulin tient la baraque
Dika Mem est le premier buteur de la seconde période. Premier avantage de +2 après le but de Ludovic Fabregas, dans la foulée de l'exclusion de son coéquipier à Montpellier : Jonas Truchanovicius. Kentin Mahé se joue aussi de la défense adverse pour offrir un +3 aux Tricolores. Gerdas Barbarskas a marqué mais Nicolas Claire a aussitôt redonné un +3... Juste après le 12e arrêt de la soirée d'un épatant Cyril Dumoulin. Cette fois c'est Valentin Porte qui est exclu par le duo arbitral hongrois. Gerdas Barbarskas en profite pour inscrire son 3e but de la soirée : 16-14 (39e). Les Bleus butent sur la défense balte : Valdas Drabavicis ajuste Cyril Dumoulin au bout d'une contre-attaque. Wiliam Accambray fait parler sa puissance : 17-15 après 40 minutes. En infériorité numérique après l'exclusion de Ludovic Fabregas pour 2 minutes, les Bleus résistent. Du coup, Arturas Juskenas appelle ses joueurs pour un 2e temps-mort. Adrien Dipanda, bien servi par Kentin Mahé, valorise la contre-attaque (18-15, 42e). Aidenas Malasinskas a réduit la marque. Nicolas Claire donne du mouvement à l'ensemble tricolore : il marque aussi un but splendide de 10m. Augustas Strazdas inscrit son premier but dès sa première tentative mais les Bleus tiennent à conserver un avantage conséquent. Kentin Mahé marque sur contre-attaque puis à 7m : 21-17 après 45 minutes.

La route périlleuse vers l'Euro
Jonas Truchanovicius puis le massif pivot Gintaras Cibulskis marquent tour à tour mais Valentin Porte, toujours très engagé, relance sa formation qui reste devant : 22-19 (48e). Dika Mem trouve le poteau sur sa 6e tentative (80 %). Timothey N'Guessan n'est pas en réussite (0/3) : heureusement Nicolas Claire veille et intercepte la relance lituanienne. Avec son 4e but (50 %) Jonas Truchanovicius ramène son équipe à -2 (20-22, 52e). Puis Valentin Porte, sur une phase d'attaque est exclu pour la 2e fois. Le jet de 7m obtenu par les Bleus est marqué par Kentin Mahé. Skirmantas Pleta redonne de l'espoir aux 2000 spectateurs : sa formation met la pression sur l'équipe de France. Le 2e but de Ludovic Fabregas positionne les Bleus avec 3 buts d'avance (24-21, 54e). Après une première mi-temps un peu poussive, l'équipe de France a mis plus de rythme et d'engagement. Jonas Truchanovicius bat cette fois Julien Meyer. Le jeune gardien est tout près de réaliser un premier arrêt sur Laurynas Palevicius mais le ballon glisse sur son bras. Les Bleus souffrent et Luc Abalo s'empare du ballon pour empêcher les Lituaniens de marquer mais Timothey N'Guessan bute pour la 4e fois sur Giedreuis Morkunas. Augustas Strazdas égalise dans une salle en délire. Heureusement, Nicolas Claire est bien précis : son 3e but positionne les Bleus devant à trois minutes du terme : 25-24. Aidenas Malasinskas égalise tandis que Cyril Dumoulin est revenu dans les bois. Il reste 2 minutes à jouer et c'est encore Nicolas Claire qui remet ce petit but d'avance qui envoie les Bleus à l'Euro. Le Nantais a été très précieux de la soirée. Les Bleus sont qualifiés pour l'Euro en Croatie qui se déroulera du 12 au 28 janvier 2018.
 
DÉCLARATIONS :
Didier Dinart (entraîneur) : L’équipe de France a souffert face à une formation qui a su battre en novembre dernier la Norvège. Ce soir le match a été compliqué et engagé. À la fin nous avons obtenu un résultat positif malgré la fatigue des garçons. Il faut les féliciter. Quatre d’entre eux sont mis au repos : Luc Abalo, Adrien Dipanda, Valentin Porte et Kentin Mahé. Samedi face à la Belgique, nous pourrons voir ainsi l’équipe de France dans une autre configuration.

Guillaume Gille  (entraîneur) : L’objectif prioritaire de ce début de semaine était de gagner afin de nous qualifier. Ce soir nous avons constaté que la Lituanie était bien en place et maîtrisait bien son projet de jeu. Nous avons commis beaucoup d’erreurs mais nous avons finalement tenu devant ces valeureux lituaniens. Cette victoire nous ouvre les portes de l’Euro. C’est une satisfaction. Dima Mem a été étincelant par sa vivacité et sa capacité de perforation. Nicolas Claire, dans la gestion des ballons dans les moments chauds, a été très précieux.

Dika Mem : Cela n’a pas été facile face à une belle équipe de Lituanie. Nous avions des absents mais il fallait bien faire sans eux ce soir. L’objectif état de gagner tout simplement pour décrocher la qualification. J’ai fait mon travail grâce au travail collectif.

Cyril Dumoulin : Nous avions une seule mission : repartir avec la qualification en poche. Ce n’est certes pas de la plus belle des manières, mais c’est fait ! Parfois l’équipe a été un peu brouillonne mais sur la fin nous n’avons pas lâché pour tenir ce succès. L’équipe de France sera à l’Euro 2018, c’est le plus important. Ma prestation ? Le groupe m’a témoigné sa confiance, un collectif dans lequel je suis depuis 2009.

Nicolas Claire : J’ai essayé de jouer avec le plus de précision possible.  Depuis le banc en début de match j’ai constaté les quelques erreurs et lors de mon entrée, j’ai essayé de les rectifier. Je suis vraiment satisfait car nous sommes qualifiés. Nous avons essayé de compenser collectivement l’absence de certains cadres. Nous avons tous contribué à la victoire ce soir.

STATISTIQUES :
Svyturio arena à Klaipeda : Lituanie - France : 25-26 (12-12) - 2 000 spectateurs - Arbitres : Csaba et Kal Keles (Hon)

Lituanie - Gardiens de but : Rasimas et Morkunas (60', 9 arrêts) - Joueurs de champ : Urbonas - Malasinskas (4/8) - Strazdas (2/2) - Cibulskis (2/2) - Petreikis - Barbaskas (3/4) - Rasimas Simenas - Truchanovicius (6/10) - Pleta (2/4) - Straolis - Palevicius (2/3) - Drabavicius (4/5) - Vorobjovas - Dumcius (0/5) - Exclusions temporaires : Truchanovicius et Pleta - Entraîneur : Arturas Juskenas

France - Gardiens de but :
Dumoulin (14 arrêts, 57') et  Meyer (3')
- Joueurs de champ : Honrubia - Mahé (6/9 dt 3/3 pen) - Accambray (1/1) - Nyokas (1/3) - N'Guessan (0/4) - Claire (4/5) - Afgour - Fabregas (2/4) - Sorhaindo (1/1) - Dipanda (3/6) - Remili - Mem (4/6) - Porte (4/6) - Abalo (0/1) - Exclusions temporaires : Porte et Fabregas - Entraîneur : Didier Dinart

RÉSULTATS ET PROGRAMME
Groupe 7 : France - Norvège - Lituanie et Belgique - tous les groupes

1e phase de qualification :
02 novembre : à Bodo - Norvège - Belgique : 35-26 (20-14)
03 novembre : à Pau -
France - Lituanie : 37-20 (21-7)
06 novembre : à Liège - Belgique - France : 37-38 (19-17) // À Vilnius - Lituanie - Norvège : 32-29 (15-16)

2e phase :
03 mai :
à Oslo - Norvège - France : 35-30 (12-11) // à Louvain : Belgique - Lituanie : 29-33 (18-15)
06 mai : à Clermont-Ferrand - France - Norvège : 28-24 (13-10)
07 mai : à Vilnius - Lituanie - Belgique : 33-28 (18-11)

3e phase :
14 juin : à Klaipeda : Lituanie - France : 25-26 (12-12) et à Louvain à 20h30 : Belgique - Norvège : 27-43 (15-20)
17 juin : à l'Axone de Montbéliard à 19h45 : France - Belgique et à Oslo à 19h30 : Norvège - Lituanie

CLASSEMENT :
1/ France 8 pts (4m, +18) 2/ Norvège 4 pts (4m, +23) 3/ Lituanie 6 pts (4m, -6) 4/ Belgique 0 pt (3m, -36) // 2 qualifiés par groupe pour l'Euro 2018

LES VINGT JOUEURS : Gardiens : Cyril DUMOULIN (HBC Nantes) - Julien MEYER (Chambéry Savoie HB) / Ailiers gauches : Arnaud BINGO (Montpellier HB) - Samuel HONRUBIA (US Tremblay) / Ailier gauche - Demi-centre : Kentin MAHÉ (SG Flensburg-Handewitt) / Arrières gauches : William ACCAMBRAY (Paris SG HB) - Olivier NYOKAS (HBC Nantes) - Timothey N'GUESSAN (FC Barcelone) / Demi-centres : Nicolas CLAIRE (HBC Nantes) / Pivots : Benjamin AFGOUR (Dunkerque GLHB) - Ludovic FABREGAS (Montpellier HB) - Cédric SORHAINDO (FC Barcelone) / Arrières droits : Xavier BARACHET (Paris SG HB) - Adrien DIPANDA (St-Raphaël Var HB) - Nedim REMILI (Paris SG HB) - Dika MEM (FC Barcelone) / Arrière droit - demi-centre : Melvyn RICHARDSON (Chambéry Savoie HB) / Arrière droit - ailier droit : Valentin PORTE (Montpellier HB) / Ailiers droits : Luc ABALO (Paris SG HB) - Yanis LENNE (Sélestat Alsace Handball)

LE STAFF : Entraîneur : Didier DINART / Entraîneur-adjoint et préparateur physique : Guillaume GILLE / Responsable vidéo : Vincent GRIVEAU / Médecin : Pierre SÉBASTIEN / Kinésithérapeutes : Patrick KERSTEN - Jean-Christophe MABIRE et Jacques MIQUEL / Chef de délégation : Jacky BETTENFELD / Manager Général : Claude ONESTA / Attachée de presse : Pauline LAMBERTINI / Responsable administrative et logistique : Emmanuelle MOUSSET